Très tôt Youenn BOTHOREL s’intéresse à la musique par l’étude de l’alto au conservatoire national de Saint Brieuc en Bretagne. Il poursuit sa formation par des études de musicologie. Son intérêt précoce pour les instruments à cordes ainsi qu’un désir de création le mènent à dix-neuf ans à l’école internationale de lutherie de Newark en Angleterre d’où il ressort diplômé en 2001.

Apres avoir travaillé dans différents ateliers il s’installera á Dublin en 2008 où il se consacre a la création des instruments du quatuor á cordes.

Il puise son inspiration dans l’étude des instruments des Maîtres Italiens du dix-septième et dix-huitième siècles. Son travail est aussi stimulé par l’évolution de la lutherie contemporaine et l’échange avec ses collègues luthiers.

Il participe régulièrement á des stages de formation continue (technique du dessin d’instruments, préparation des vernis gras pour la lutherie, mise en œuvre des pigments laqués…)

Son expérience c’est aussi enrichie auprès du maître luthier Frank Ravatin et de Michel Jamonneau pour l’archeterie.

Enfin, c’est entre les mains des musiciens que son travail prend son sens á l’écoute de leurs besoins individuels.

Lutherie

La recherche d’un timbre unique pour chaque instrument guidera tous ses choix au fil des différentes étapes de la construction.

  • choix du modèle (Amati, Stradivari, Guarneri….)
  • la sélection du bois: son origine (épicéa du Tyrol, Du “Val Di Fiemme”, érable des Balkans…), sa coupe, sa densité est primordial pour le timbre de l’instrument
  • la technique de travail, les outils sont au service d’une approche historique de la lutherie, et n’ont pratiquement pas change depuis 300 ans
  • le vernis est élaboré á base de résines naturelles (colophane, térébenthine de Venise), d’huile de lin…
  • enfin, le réglage de l’instrument (chevalet, réglage de l’âme, choix des cordes…) est effectué avec soin en accord avec le musicien pour mettre en valeur les caractéristiques de l’instrument.